1 Mai 2022
Aurélie Azria-Partouche

Aurélie Azria-Partouche

Expert-comptable, DAF externalisé, Cabinet 2AP+, Paris
1.

Ex nihilo ou rachat ?

Créer son cabinet ex nihilo, c’est créer son projet de A à Z. L’identité de votre cabinet, sa communication, le lieu d’exercice, le choix des outils, mais le plus difficile : la recherche de clientèle et donc de rémunération.

Si vous avez le goût de l’entreprenariat et que vous pouvez bénéficier de l’aide à la création d’entreprise (ACRE) offerte par l’URSSAF, alors foncez !

Dans le cas contraire, vous pouvez opter pour le rachat d’une clientèle vous permettant de vous assurer un démarrage financier plus serein. L’inconvénient résidera essentiellement sur le risque de racheter une clientèle instable ou peu rentable.

Une solution intermédiaire existe : les réseaux. Ces derniers vous permettront de vous équiper avec leurs outils à moindre coût et de vous apporter une clientèle contre un pourcentage. Mais attention, certains réseaux restent « propriétaire » de la clientèle. Le jour où vous souhaitez quitter le réseau vous devrez lui racheter votre propre clientèle.

Ex nihilo ou rachat ?
2.

Seul ou à plusieurs ?

Être seul capitaine du navire fait toujours « rêver », mais il est parfois difficile de tout mener de front : la gestion quotidienne de la clientèle et le développement du cabinet. Il faut être conscient du projet voulu pour votre cabinet avant de vous projeter seul ou accompagné.

Si vous préférez partager cette aventure entrepreneuriale avec un associé, dites-vous bien une chose : l’association c’est comme le mariage, il faut trouver la personne qui vous complètera, bien définir la répartition des tâches et surtout, prévoir la sortie à l’aide d’un pacte d’associés.

Seul ou à plusieurs ?
3.

Cibler sa clientèle (ne pas tout prendre par dépit)

En créant son cabinet Ex Nihilo, on a tendance à vouloir prendre les premiers dossiers qui arrivent.

Si l’expert-comptable est le véritable partenaire du dirigeant, l’inverse l’est également. Vous devez donc choisir vos clients si vous souhaitez avoir toujours du plaisir à travailler avec eux.

Cibler sa clientèle (ne pas tout prendre par dépit)
4.

Ne pas se sous valoriser (se fixer une grille tarifaire)

L’émergence de plateformes comptables low cost nous oblige parfois à revoir notre grille tarifaire.

Ne faites toutefois pas l’erreur de vous dévaloriser ! En créant son cabinet, on a un avantage sur ces plateformes : la proximité avec le client et le conseil personnalisé. Tout ceci se paye !

Sans compter qu’une fois le client entré dans votre portefeuille, il est plus difficile d’augmenter vos honoraires.

Et puis… comme on dit chez l’Oréal « Parce que vous le valez bien ! »

Ne pas se sous valoriser (se fixer une grille tarifaire)
5.

Bien choisir son écosystème

En créant votre cabinet (En Nihilo ou en rachat), il faudra penser « ecosystème ».

En effet, alors que certains cabinets sont en pleine transition numérique, vous, vous aurez l’avantage de démarrer de 0.

Il faudra vous munir de divers logiciels interconnectés :

  • Comptabilité
  • Océrisation
  • Archivage
  • Pilotage

Une véritable plateforme collaborative est aujourd’hui indispensable pour les cabinets de demain.

Bien choisir son écosystème
6.

Ne pas rester seul (maintenir un réseau professionnel)

Un expert-comptable est vu comme une tour de contrôle pour le client. Dès qu’ils ont une question, un besoin, la relation de proximité les incite à se tourner vers nous.

Nous devons donc nous entourer de professions complémentaires tels que des avocats de diverses spécialités, de conseillers en gestion patrimoniale, de courtier en assurance, etc. N’hésitez pas à étendre votre réseau à des activités plus éloignées, mais que vous pourrez facilement recommander, tels que des créateurs de site internet par exemple.

De nombreux réseaux d’affaires existent, n’hésitez pas à les rencontrer.

Ne pas rester seul (maintenir un réseau professionnel)
7.

Faire de sa passion sa spécialité

En créant son cabinet, on peut choisir de se diversifier ou de se spécialiser. Et si vous faisiez de votre passion votre spécialité ? Rien de mieux pour relier travail et plaisir.

Faire de sa passion sa spécialité

Temps de lecture

Les derniers articles fulll

Parcourir les autres catégories de nos articles